Faut-il faire du renforcement musculaire pour faire du running ?

renforcement musculaire running

Le running ou la course à pied est une pratique ancrée dans les mœurs. On constate cependant un nombre impressionnant d’abandons dans ce sport pourtant plein d’avantages. L’absence d’une préparation physique adéquate demeure la principale cause de désistement. Découvrez ici le lien existant entre le renforcement musculaire et le running.

Le concept du running

Le running est un mot anglais employé pour désigner la course à pied. Cette discipline est libre et son application varie d’un coureur à un autre. Toutefois, le running est un sport de compétition axé sur les performances élevées. Le dépassement de soi reste le leitmotiv de cette discipline.

Chaque « runneur » se fixe des objectifs de saison à atteindre. À cet effet, le running connecté prend de plus en plus d’ampleur. Des groupes de running se forment en ligne pour un meilleur partage d’expériences.

Le bien-fondé du renforcement musculaire

renforcement musculaire course à piedLe renforcement musculaire augmente les capacités physiques du corps. En tonifiant vos muscles, vous habituerez peu à peu votre corps à la pression de la course. De ce fait, le running vous paraîtra moins contraignant.

Par ailleurs, la course à pied est une question de puissance. Au-delà du régime alimentaire, le runneur a besoin d’une bonne préparation physique. Autrement, ses performances de running seront limitées.
Le renforcement musculaire augmente le niveau d’endurance du runner. De ce fait, vous pourrez courir sur de longues distances sans risquer l’épuisement.

Par ailleurs, la préparation physique réduit considérablement les risques de blessures musculaires. À ce titre, elle est capitale pour tout runneur qui se veut performant. Lors de la course, de nombreux organes contractiles sont sollicités. Sans un renforcement préalable, ces groupes musculaires subissent une grande pression.

La préparation physique par le gainage

gainage course à piedLa base de tout renforcement musculaire est le gainage. Il permet de tonifier les grandes chaînes musculaires. Dès lors, le corps se prépare aux efforts physiques à venir.

Le gainage du ventre passe par un appui prolongé sur vos coudes. Vous pouvez également utiliser des ballons de gymnastique comme support. Le gainage latéral quant à lui suppose une position transversale.

Le gainage permet au runner de renforcer ses muscles abdominaux. Cette technique améliore les transferts d’énergie vers les muscles du bas du corps. Le running est un sport dynamique. Il est donc capital pour le runner de réduire les pertes d’énergie lors de la course.

Par ailleurs, le gainage assure le renforcement de la colonne vertébrale. Il permet ainsi d’éviter au maximum les douleurs du dos.

Le renforcement de la partie supérieure du corps

Le renforcement des principaux muscles de la partie supérieure du corps à un impact sur les performances du runneur.

Les muscles pectoraux assurent un rôle d’adduction au niveau de la cage thoracique. Un renforcement de ce groupe musculaire entraîne une augmentation des performances cardio-vasculaires.

Les muscles du trapèze facilitent les mouvements du cou et de la tête. Leur renforcement assure une meilleure induction pour le running.

Le renforcement de la partie inférieure du corps

renforcement musculaire runningLa partie inférieure du corps est la plus sollicitée lors du running. Le renforcement des muscles du mollet assure une meilleure coordination entre les tendons et le genou. Quant aux ischio-jambiers, ils permettent le fléchissement du genou. En renforçant ces organes contractiles, vous bénéficierez d’une meilleure foulée.

À l’évidence, le renforcement musculaire n’est donc clairement pas un luxe avant une séance de running. C’est une phase primordiale avant de débuter tout running. Il y va non seulement de la qualité de votre running, mais aussi de votre intégrité physique.