Comment bien respirer quand on fait de la course à pieds

bien respirer running

Il n’est pas rare de se retrouver à bout de souffle lors de nos premières séances de courses à pied. La faute à une endurance qui ne peut pas s’appuyer sur un souffle conséquent pour nous permettre de faire plus d’efforts. Si la respiration est un geste naturel, elle peut être améliorée pour permettre de meilleures activités d’aérobies. On vous dit comment faire.

Comprendre la course à pied pour bien respirer quand on la pratique

bien respirer course à piedsLa course à pied est une activité sportive essentiellement aérobique. Cela signifie que pendant l’activité, votre corps va aller chercher toujours plus d’oxygène, pour transformer vos nutriments en énergie. Cette énergie est ensuite acheminée vers les muscles du bas du corps qui vous permettent de continuer votre course.

Là où les choses se compliquent, c’est quand le corps ne reçoit pas d’oxygène en quantité suffisante pour continuer son processus de transformation. Vous avez du mal à respirer et l’effort physique devient plus difficile. Une pause s’impose alors. Pour pousser ses séances plus loin, dépenser plus d’énergie et gagner en endurance, vous devez exercer votre respiration.

Respirer correctement pendant son running

Il existe principalement trois façons de respirer.

  • La respiration claviculaire dite haute, qui gonfle la cage thoracique et relève les épaules.
  • La respiration thoracique qui gonfle la poitrine et monte les pectoraux.
  • La respiration abdominale qui utilise l’entièreté de la capacité de stockage des poumons.

Naturellement, on se tourne vers la respiration thoracique qui utilise le haut de nos poumons pour emmagasiner l’oxygène. Le geste est instinctif et naturel, puisque c’est le même que nous utilisons lorsque nous respirons normalement. Pendant une course à pied, cette méthode montre vite ses limites, car elle ne permet pas d’emmagasiner assez d’air.

La bonne respiration à adopter pendant une séance de course à pied est la méthode abdominale. Dite profonde, la respiration abdominale est plus efficace, car elle vous permet d’absorber de l’air en plus grande quantité que les deux autres méthodes. En effet quand on utilise uniquement la partie haute des poumons, l’air n’est pas entièrement renouvelé, ce qui limite à la longue le volume d’air qui peut être inspiré. Cela peut notamment être la cause de l’apparition des points de côté.

Au contraire, respirer profondément par le ventre permet de remplir la totale capacité des poumons. L’air ne reste plus que dans la partie supérieure et il peut aller chercher l’espace laissé libre dans la partie basse des poumons. Cela permet de retenir l’air plus longtemps, augmentant au passage votre capacité d’absorption d’oxygène.

Adopter la respiration ventrale pour de meilleures séances de course à pied

bien respirer runningPour changer votre manière de respirer pendant vos courses à pied, un petit exercice s’impose. Répété plusieurs fois, il permettra à votre corps de prendre de meilleures habitudes lorsque vous commencerez vos sessions de sport.

La première étape consiste à s’allonger sur le sol et à placer un livre léger sur son estomac.

Ensuite, vous inspirez puis expirez en gonflant votre ventre à chaque inspiration et en le vidant complètement à chaque expiration. Vous devriez voir le livre sur votre estomac alterner des montées et des descentes.

Répétez ce processus et la respiration ventrale deviendra automatique et naturelle lors de vos différentes séances de courses à pied.

Voilà, vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir pour respirer idéalement et convenablement pendant vos séances de courses à pied. N’hésitez pas à vous essayer à la chose dès votre prochaine séance du running.